Les élu·e·s locaux et leur rôle pour le climat

Les élu·e·s locaux, un rôle pour le climat ?

“Un mauvais arrangement vaut toujours mieux qu’un bon procès” – Honoré de Balzac

Le climat

Vous connaissez sans doute ce dicton. Et en matière climatique, il pourrait devenir “un bon arrangement vaut nettement mieux qu’un mauvais procès“. Car le bonheur des uns, ceux qui se réjouissent (à juste titre) de la suppression de la taxe sur les carburants fait le malheur des autres: ceux qui s’alarment (à juste titre) du réchauffement climatique.

La judiciarisation gagne du terrain, et il vaudrait certainement mieux pour tous, trouver des accords gagnant-gagnant. Mais comment, dans un contexte de jacquerie ? Tout le dilemme du gouvernement, mais demain il pourrait devenir celui des élu·e·s locaux, à leur niveau de territoire.

Alors chers élu·e·s, mieux vaut prévenir avec un agenda 21 local, que guérir par un procès au tribunal.

Pour en savoir plus sur l’agenda 21, retrouvez le témoignage des élus locaux de Monoblet qui vous présentent l’importance et l’impacte de l’écoconstruction de deux bâtiments de leur commune. Ce module, “L’Agenda 21 et l’Ecoconstruction à Monoblet” est disponible sur la Viatic Académie.

Sources :
Les procès climatiques gagnent la France : quatre initiatives à suivre de près – The conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *