Les maires, acteurs majeurs contre le COVID-19

Temps de lecture : 2 min

COVID-19: Alors que le premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé ce 23 mars durcir le ton concernant le confinement des français, il laisse le soin aux maires de prendre les décisions nécessaires pour protéger leurs administrés.

Fermeture des marchés ouverts et couvre-feu

La règle est simple : restez chez vous ! Et c’est donc en ce sens que le gouvernement a fait le choix d’ordonner la fermeture des marchés ouverts sur le sol français. Cette mesure ayant pour but de limiter la propagation du virus COVID-19 à qui profite la grande promiscuité des foules sur les marchés. Toutefois, les maires ont la possibilité d’autoriser les marchés sur leur territoire s’il le juge nécessaire. A contrario, le premier ministre n’a pas ordonné de couvre-feu généralisé, laissant le choix aux maires d’en imposer un sur leur commune.

Maires veilleurs

Déjà lors des épisodes de canicules, c’est aux maires qu’il revient de s’assurer de la bonne santé de chacun, notamment des plus faibles. Recenser les populations « à risques » afin de veiller à ce que chacun soit informé, et accompagné au besoin. Cette fois, il s’agit de limiter les contacts entre les populations. Il appartient donc aux maires de décider ou non de la tenue des marchés ouverts de la commune. Si un édile juge que ce marché est le seul moyen d’accéder à des produits frais pour ses administrés, il peut alors en demander le maintien au préfet. Et c’est toujours dans cette logique de protection, qu’un maire voyant sa commune particulièrement impactée par l’épidémie de COVD-19, peut demander qu’un couvre-feu soit instauré afin d’éviter les divagations sources de contamination. Il en va de même si l’élu constate que le confinement est peu respecté sur son territoire et que ce comportement met en danger la population.

Maires protecteurs

En faisant le choix de laisser les élus locaux décider de qui est bon pour leur commune, l’Etat envoie un signal fort : le maire est le protecteur de la population qui l’a élu. C’est donc à lui d’évaluer ce qu’il est bon de faire afin de garantir un accès aux services de première nécessité, tout en s’assurant de réduire le risque de contagion lié au coronavirus.

Sources :
Edouard Philippe durcit les conditions du confinement face à l’épidémie galopante

www.courrierdesmaires.fr

Dans la même rubrique :
Municipales 2020 et COVID-19, on récapitule ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *