Municipales 2020 et COVID-19, on récapitule ?

Temps de lecture : 1 min

Alors que l’installation des conseils municipaux élus au premier tour a été annulée en urgence hier soir, à la veille de la tenue des premières assemblées délibérantes ; voici les quelques informations dont nous disposons concernant les municipales

Rapport et report

Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le gouvernement remettrait à la mi mai un rapport permettant d’établir les futures dates concernant les élections municipales.

Si le rapport établit que l’épidémie de COVD-19 a été correctement contenue en France, alors les élections pourront poursuivre leur cours. En cas de rapport défavorable il faudra à nouveau prendre son mal en patience jusqu’à ce que les experts jugent que la poursuite des élections ne nuira pas à bonne santé de la population.

En attendant, les équipes municipales sont donc prolongée dans leur mandat jusqu’à nouvel ordre.

Installation des conseils municipaux élus

Si l’épidémie est contenue, le rapport permettra l’installation des conseils municipaux élus au premier tour des municipales 2020. Une date devrait donc être fixée pour la tenue des assemblées délibérantes à la mi mai.

Tenue du deuxième tour des municipales

Si le rapport donne son feu vert, alors le second tour des élections devrait se tenir courant juin. Ainsi, les conseils élus pourront à leur tour s’installer dans la semaine suivante. Toutes les communes françaises verront leurs nouveaux conseils municipaux établit.

Sources :

Élections municipales : Édouard Philippe détaille le calendrier du report – www.publicsenat.fr

2 réactions sur “ Municipales 2020 et COVID-19, on récapitule ? ”

  1. Janssens Réponse

    Je me pose la question du bien fondé de mettre en place dans quelques mois les elus du premier tour. Ces femmes et ces hommes ont été élus sur un programme qui ne pouvait tenir compte de l’épidémie de coronavirus. Hors, comme je l’entends et l’espère le monde va devoir changer profondément. Ne serait-il pas plus intelligent de repartir d’une page blanche pour tout le monde?

    • Patrick Baillot Réponse

      Bonjour Jean-Louis,
      Ta question est légitime. A la fois sur le fond, car les priorités de notre société sont singulièrement entrain d’évoluer, et les programmes n’ont forcément pas pris en compte ces évolutions, mais aussi sur la forme.
      Car beaucoup de conseils municipaux ont été élus par des scores de votants très faibles (exemple: 33% de votants dans une commune du secteur de mon village), et certaines catégories d’électeurs ne se sont pas beaucoup déplacées, tandis que d’autres plus mobilisées sont allées voter, ce qui a complètement faussé les résultats dans certaines communes (urbaines notamment).
      Maintenant la décision de la “page blanche” ferait sans doute réagir très forts certains partis qui n’ont pas intérêt à perdre leurs acquis. Je doute que le gouvernement prenne le risque de rebattre les cartes en ce moment, et par ailleurs, je ne sais pas si une telle décision serait “constitutionnelle”.
      La crise (sanitaire, économique,politique et au delà sociétale) est loin d’être arrivée à son pic et il devrait sans doute se passer beaucoup de choses imprévues dans les semaines à venir.
      Alors wait and see (comme disent nos amis britanniques)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *