Viatic partenaire du Hackathon de l’EPF “24h Innov’Handicap”

LES INGÉNIEURS DE DEMAIN AU SERVICE DU HANDICAP

Pour sa 3ème édition du challenge 24h Innov’Handicap , l‘EPF de Troyes reçoit les étudiants de Sceaux afin de faire plancher ses élèves 24h durant sur le thème du Handicap.

Quatre grand axes leur sont proposé cette année :

  1. Enfance et Handicap
  2. Loisirs et Handicap
  3. Mobilité et Accessibilité
  4. Aménagements spécifiques aux établissements scolaires

Les 70 étudiants répartis en 9 groupes de travail ont donc dû imaginer en 24h des solutions pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap à partir de ces axes.

Afin de les aider dans leur réflexion, la présidente de l’association Hémiparésie, Anne-Catherine GUENIER, était présente pour sensibiliser son public à différents types de handicaps, aux troubles engendrés par leur maladie et leur a fourni quelques pistes d’innovations susceptibles de convenir aux personnes handicapées. Étaient présents également ses deux fils handicapés, Léandre et Anthony, très actifs tout au long de ce challenge pour épauler et encourager les étudiants.

Pour l’occasion, l’EPF a mis à disposition des étudiants ses salles de cours, équipements (labos, imprimantes 3D, informatique, etc…) mais également des activités ludiques visant à sensibiliser les élèves au quotidien d’une personne handicapé (foot aveugle, tournoi de poker en braille, dégustation à l’aveugle, etc…).



Quant à l’équipe Viatic, nous étions présents afin de suivre plus particulièrement les travaux des groupes ayant choisi de réaliser des projets sur le thème de la mobilité et de l’accessibilité, ainsi que les aménagements spécifiques aux établissements scolaires.

Au fur et à mesure des heures, les projets se précisent, les idées prennent formes et il faut faire vite puisque qu’en moins de 24h les apprentis ingénieurs doivent rendre un dossier complet et faire une présentation orale et vidéo devant un jury de professionnels. Chaque projet doit être intégralement détaillé, illustré, chiffré afin d’être jugé.

Nous avons suivi 3 équipes différentes, voici leurs projets :

  • La chambre d’hôtel connectée : Les étudiants ont imaginé des chambres d’hôtels standardisées et adaptées à différents handicap implantables dans les hôtels souhaitant en être équipé. Grâce à de nombreux objets connectés et une interface spécialisée, les utilisateurs seraient alors libres de vivre leur routine quotidienne en autonomie et dans un environnement adapté et sécurisant qu’ils pourront personnaliser à leur gré.
  • Vision Unie : Une solution permettant aux étudiants sourds ou malentendants de pouvoir suivre les cours sans devoir lire sur les lèvres, ce qui s’avère délicat notamment lorsqu’un professeur tourne le dos à sa classe pour écrire au tableau. Grâce à un système d’écran fixé dans la classe, un micro équipant le professeur et un logiciel de transcription écrite, chaque mot prononcé par l’enseignant serait transposé sur l’écran, lui évitant ainsi de manquer une partie des informations, et une grande fatigue induite par la concentration que requiert le fait de lire sur les lèvres d’un interlocuteur.
  • Podoclic: Après avoir demandé à Léandre, jeune hémiparésique, quelles difficultés il rencontrait au quotidien lors de l’utilisation de l’informatique, l’équipe de futurs ingénieurs ont pu constater que se servir simultanément d’une souris et d’un clavier lorsqu’on seule une main est valide s’avère impossible. Ils ont donc décider de se lancer dans la conception d’une souris qui serait commandée avec le pied du côté valide, sous forme d’un plateau qui s’inclinerait pour faire bouger le curseur, et de deux gros boîtiers permettant de réaliser un clic gauche ou droit à l’aide du bras invalide cette fois. Grâce à cet outil, il sera alors beaucoup plus simple de faire du traitement de texte, d’utiliser internet…. mais aussi de jouer à certains jeux vidéos qui nécessitent une utilisation synchronisée  du clavier et de la souris et sont donc inaccessibles pour les personnes hémiparésiques  souhaitant se distraire.

 

Une fois le délai écoulé, les 9 projets imaginés par les élèves de l’EPF ont donc été présentés au jury devant tous les participants. Après délibération, le jury a donc choisi le podium suivant :

  • 3ème position : H’ABILITY (jeu en réalité virtuelle permettant aux jeunes hémiparésiques d’allier loisirs et rééducation par le biais de manettes connectée et d’un casque permettant de tromper le cerveau en faisant apparaître deux mains valides)
  • 2ème position : Vision Unie, précédemment cité
  • 1ère position : Podoclic, précédemment cité également.

Les projets n’ayant pas remportés de prix étant tous intéressants, la Présidente d’Association Hémiparésie leur a annoncé sa volonté de garder le contact afin de donner corps un jour à leurs idées si cela est possible.

Bravo aux étudiants de l’EPF pour avoir réussi ce challenge et fait don d’eux-mêmes pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap !

Un module vidéo retraçant cette journée sera bientôt disponible gratuitement sur academie.viatic.net et sera suivi d’un module sur l’accessibilité avec l’expertise du groupe EGEE. A très bientôt, sur Viatic Académie !