#Vlog 4 // Les Elu·e·s Locaux, Managers de proximité de la République

Les Maires restent selon les sondages réguliers les « politiques » les plus appréciés des Français, même si « qui aime bien châtie bien », comme vous le savez. Cette appréciation positive est certainement due à la proximité de ces élus locaux avec les électeurs, et je vous propose de nous intéresser à ce rôle de « Manager de proximité » de notre République, qu’endossent les élus le jour de leur élection.

Le rôle du « Manager de proximité » de la République

Car un Maire est à la fois le « dirigeant » de sa commune, mais il est aussi le relais local de la « Direction » de la République. Tout comme le Manager du petit atelier d’une grande entreprise nationale, il est celui qui est chargé de veiller à ce que les attentes des « dirigeants » soient réalisées par l’équipe, mais aussi de veiller à ce que les besoins de ses « clients », c’est-à-dire les citoyens de la commune qui attendent de lui une prise en compte de leurs attentes, et les besoins de son équipe d’agents qui assurent le service auprès des citoyens, soient transmis aux dirigeants.
C’est ce Manager de proximité qui connait le mieux l’état de son « petit atelier de la République », l’état des stocks et des moyens disponibles, ainsi que les priorités d’investissement. Mais sa voix ne porte pas toujours jusqu’au sommet, car il existe de nombreuses strates hiérarchiques entre lui et le « Boss ».
Bien sûr, il arrive parfois que le « Boss » fasse le tour de quelques ateliers, choisis avec soin pour ne pas lui faire perdre de temps, bien sûr il existe des services supports de la maison mère pour prendre en compte certains processus administratifs ; mais pour l’essentiel, le Manager de proximité doit se débrouiller tout seul pour sortir la production dans les délais, et en restant dans le cadre du budget… qu’il ne maîtrise qu’en partie.
Tant que la machine tourne, et que la production sort, le Manager de proximité n’entend parler de rien, et son principal privilège est d’être « chef » de son petit atelier. Et pourtant, sans ce Manager de terrain, les décisions de la « Direction » seraient justes de vaines directives, qui ne sauraient faire tourner la machine. Et si les petits ateliers patinent, c’est l’entreprise nationale qui dérive.
C’est dans les périodes de grève que la Direction se rappelle du rôle précieux du Manager de proximité, car il est celui qui permet de maintenir un dialogue social essentiel pour que l’entreprise nationale puisse tourner.

La République, une « entreprise nationale » ?

Oui je sais, vous vous dites sans doute que la comparaison a ses limites, mais le parallélisme du fonctionnement d’une grande entreprise et de ses ateliers satellites, colle pas mal pour l’essentiel avec le schéma de la République et des Communes.
Les Maires et les élus locaux, de manière générale, sont ceux qui mettent de l’huile dans les rouages, vérifient l’état des machines, prennent en charge les doléances locales (même quand ils n’ont pas de cahier pour cela), et qui appliquent localement les directives Républicaines.
Avec la montée des crises, sociales, mais aussi écologiques notamment, ce rôle va devenir de plus en plus important. Car ce sont ces Managers de proximité qui vont devoir « se battre » pour le maintien de la biodiversité sur leur territoire, pour garder de l’attractivité à de zones rurales moins accessibles, moins porteuses de services à la population, et avec des citoyens de plus en plus exigeants.
Ce sont eux qui devront traduire dans un langage local, les lois souvent difficiles à comprendre et à appliquer dans le contexte de certains territoires.
Les résultats durables de l’entreprise nationale dépendront de cette bonne compréhension réciproque entre la « haute Direction », et ceux qui au quotidien ouvrent la porte de l’atelier dans les zones reculées du territoire.

Elus locaux : les managers de proximité

Quelles pistes pour améliorer cette cohésion ?

Un peu de rencontres de temps à autre, ça n’a jamais fait de mal pour garder du lien (vous savez, loin des yeux, loin du cœur). Mais il est sans doute essentiel de mettre en œuvre des outils sérieux pour que les maires puissent, comme les Managers de proximité qu’ils sont, remonter en temps réel les besoins de leur atelier et travailler en collaboration avec l’ensemble des acteurs, autrement qu’avec des « bouts de ficelle ».
Et pour cela, il va falloir que les élus locaux eux-mêmes vivent leur « transformation digitale ». C’était justement le sujet du numéro précédent de « Maires et pairs », que je vous invite à visionner, si ce n’est pas déjà fait.

A voir : #Vlog 3 // La transformation numérique des élus locaux 

Des Managers qui sont aussi des leaders

Je conclus avec cette citation d’Eric-Jean Garcia, auteur du livre “Le génie du leadership”.

“Le leadership et le management contribuent ensemble à élaborer et à exécuter la stratégie. Mais c’est le leadership seul qui définit la vision et le cadre des grandes orientations stratégiques de l’entreprise ”.

J’y ajoute simplement, que le Manager de proximité est aussi un leader, qui à son propre niveau, doit définir sa propre vision pour son territoire.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à commenter et à donner votre avis sur ce sujet ; que vous pensiez qu’on en fait trop ou pas assez, et sur les pistes d’action envisageables en ce domaine.
C’est par le partage que l’on crée de nouvelles idées, et je serai heureux de partager les vôtres dans la Viatic Académie ; l’académie en ligne des élus ouverte et offerte à tous les élus locaux et à leurs collaborateurs territoriaux.

Bonne semaine à tous dans vos terroirs de France. A la semaine prochaine pour aborder un autre sujet concernant les élus.

Merci de votre lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *